vitraux sainte famille

Baptême

Baptême - Paroisse de la Sainte-Famille

Le baptême est le premier des sept sacrements de l'Église catholique, il symbolise le début de la vie en tant que chrétien.  Si un parent (le parent doit être baptisé catholique) désire que son enfant soit baptisé, une demande doit être faite auprès du bureau de la Paroisse. Cette demande engage le parent à une préparation et à un accompagnement.  

Une première rencontre aura lieu avec le curé de la Paroisse, suivi de deux rencontres de préparation au sacrement.  De plus, une trousse sera remise afin d'orienter la famille dans cette préparation sacramentelle après laquelle une date sera choisie pour vivre le baptême de l'enfant.  

Pour les parents qui désirent le baptême d'un enfant d'âge scolaire, ils doivent inscrire l'enfant dans le programme du catéchuménat (demander l'information sur ce programme au prêtre). 

Pour plus d'information, ou si vous vivez une situation différente, nous vous encourageons à communiquer avec la paroisse pour établir une démarche personnelle et adaptée.  Pour toute question, veuillez communiquer avec le personnel au bureau de la Paroisse.

 

Explication et Foire aux questions de l'archidiocèse

Le baptême est l'un des sept sacrements de l'Église catholique; il est souvent appelé le «premier sacrement » car il est la porte d'accès aux autres sacrements.

Par le baptême nous sommes libérés du péché et régénérés comme fils de Dieu, nous devenons membres du Christ, nous sommes incorporés à l’Église et nous devenons participants à sa mission : « Le Baptême est le sacrement de la régénération par l’eau et dans la parole. (CEC: 1213) »

Dans l'Église occidentale ou latine, le baptême est généralement conféré par un ministre autorisé qui verse de l'eau trois fois sur la tête du récipiendaire, tout en récitant la formule du baptême: « Je vous baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » (cf. Matthieu 28:19).

 

Questions fréquemment posées 


1. Qui peut conférer le baptême?

Le ministre ordinaire du baptême est soit un évêque, un prêtre ou un diacre. En cas d'urgence, toute personne peut conférer le baptême, même si elle n'est pas elle-même baptisée. Cette personne doit avoir une intention conforme à celle de l’Église, et baptiser l'enfant avec de l'eau, en utilisant la formule trinitaire: « Je te baptise au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. » 


2. Un enfant peut-il être baptisé si un seul parent le demande?

Le consentement d'au moins l’un des parents, ou de la personne qui les remplace légalement, est requis pour le baptême d'un enfant. 


3. Combien de temps après la naissance d'un enfant le baptême doit-il avoir lieu?

Dès que possible après la naissance: les parents sont tenus de veiller à ce que les nourrissons soient baptisés au cours des premières semaines après la naissance. Dès que possible après la naissance ou même avant celle-ci, les parents doivent se rendre à la paroisse afin de demander le baptême pour leur enfant et de s'y préparer correctement. (Code de droit canonique, c. 867 § 1). Un enfant en danger de mort doit être baptisé sans délai (Code de droit canonique, c. 867 § 2). Voir la question #1 ci-dessus. 


4. otre enfant peut-il être baptisé dans une paroisse si nous ne vivons pas dans les limites de la paroisse?

Le baptême, comme tous les sacrements, célèbre notre relation vivante avec Dieu et avec la paroisse qui est notre communauté de foi locale. Les sacrements sont des célébrations de notre Église et, en tant que tels, sont normalement célébrés dans la paroisse où réside la famille ou celle dans laquelle la famille est inscrite et qui est son lieu de culte habituel. 


5. Que devons-nous faire pour que notre enfant soit baptisé dans une paroisse autre que celle qui est notre lieu de culte habituel?

Si, pour une bonne raison pastorale (par exemple, afin que la famille élargie puisse être présente), les parents souhaitent faire baptiser leur enfant dans une autre paroisse, ils doivent demander au curé de cette paroisse s'il accepte de baptiser leur enfant. Le curé de la paroisse à laquelle appartient la famille doit fournir une lettre autorisant que le baptême ait lieu ailleurs. Normalement, la préparation au baptême peut avoir lieu dans l'une ou l'autre des paroisses. 


6. Doit-on donner à notre enfant le nom d'un saint?

Il n’est pas permis de choisir un nom de baptême qui pourrait offenser les chrétiens; le choix d’un nom de saint est à  encourager, mais il n’est pas exigé. 

7. Mon église paroissiale conserve-t-elle un registre de baptême? 

Oui. On inscrit au registre : le nom, la date et le lieu de naissance du baptisé; le ministre du sacrement, les parents (y compris le nom de fille de la mère); le(s) parrain(s) et un témoin chrétien (le cas échéant), la date et le lieu du baptême conféré (Code de droit canonique, c. 877). 


8. Notre enfant peut-il être baptise si nous ne sommes pas des catholiques pratiquants?

e baptême est plus qu'un rite de passage pour un enfant ou une purification du péché originel. Le baptême est un partage de la vie du Christ ressuscité. Le baptême est également la première étape d’initiation dans la communauté chrétienne. Pendant le rite du baptême, les parents promettent d'élever leur enfant dans la pratique de la foi. Les parents qui ne sont pas des membres pratiquants de la communauté peuvent être invités à retarder le baptême de leur enfant jusqu'à ce qu'ils aient rétabli ce lien avec leur communauté paroissiale.


9. Notre enfant peut-il être baptise si nous ne sommes pas mariés?

Pas mariés à l'Église? Le baptême de votre enfant et votre mariage sont deux questions distinctes. Votre était matrimonial peut être discuté lors de l’entrevue de préparation au baptême; on pourra alors vous encourager à vous marier (ou à valider votre mariage dans l'Église) si cela est approprié. Cependant, pourvu que vous vous engagiez à élever votre enfant en tant que catholique, il/elle peut être baptisé(e) et être accueilli(e)  dans l'Église catholique. 


10. Qui peut être parrain et marraine?

Since godparents take on two roles - that of support for the parents in the Catholic upbringing of their child, and that of representing the Christian community into which the child is being initiated - they must be practicing Catholics, living according to the faith and fully initiated through the Sacraments of Baptism, Confirmation and Eucharist, who are mature enough (usually at least 16 years of age) to undertake this role. (Code of Canon Law, c. 872)

Il n’est pas nécessaire que le parrain soit du même sexe que le candidat au baptême. Le parrain n'assume aucune responsabilité légale à l'égard de l'enfant. 


11. Un parent peut-il servir de parrain?

Un parent ne peut pas servir de parrain parce que le parent a déjà un rôle et une relation distincts avec l'enfant. Le rôle d'un parrain est distinct de celui d'un parent ou d'un tuteur légal. 


12. Que fait un parrain ou une marraine?

Un parrain ou une marraine est appelé à être un modèle de vie chrétienne catholique. Le parrain ou la marraine doit aider l'enfant à vivre une vie chrétienne. 


13. Combien de parrains et marraines sont requis?

L'enfant ne peut avoir qu'un ou deux parrains ou marraines. Si deux parrains sont choisis, l'un doit être un homme et l'autre une femme. (Code de droit canonique, c. 873) 


14. Une personne de foi orthodoxe peut-elle être un parrain ou une marraine?

Un membre de l'Église orthodoxe orientale peut être parrain ou marraine avec un catholique. « Pour une juste cause, il est permis d'admettre à la charge de parrain un fidèle chrétien d’une Église orientale non catholique, mais toujours ensemble avec un parrain catholique." »   (Code de droit canonique oriental, c. 685 § 3.) Il doit y avoir au moins un parrain ou une marraine catholique. 


15. Que faire si la personne que j'ai choisie comme parrain ou marraine est malade ou incapable d'être présente au moment du baptême?

Dans des circonstances exceptionnelles, un parrain ou une marraine peut être remplacé au baptême par un/une « mandataire ». Le nom du parrain ou de la marraine sera inscrit dans le registre de baptême. Le nom de la personne qui a servi de mandataire n'est pas inscrit dans le registre de baptême. 


16. Un catholique peut-il servir de parrain ou de marraine lors d'un baptême non catholique? 

Un(e) catholique peut agir en tant que témoin lors d'un baptême non catholique, mais non pas en tant que parrain ou marraine. Le seul cas où un(e) catholique peut être parrain ou marraine dans « une autre communauté ecclésiale » c’est dans une Église orthodoxe orientale « s'il/elle y est invité » (Directoire pour l'application des principes et normes de l'œcuménisme, 98, a, b). 


17. À l'avenir, puis-je changer les parrains du baptême?

Il arrive parfois que l'une ou les deux personnes qui ont servi de parrain et marraine ne font plus partie de la vie de l'enfant ou elles demeurent au loin, alors la possibilité d'une relation continue est compromise. Bien qu'une nouvelle personne puisse maintenant occuper une place importante dans la vie de foi de l'enfant, il n'est pas possible de modifier le registre du baptême. Le registre est un document légal et les parrains et marraines d'origine ont été témoins de l'événement. Il ne serait pas honnête de supprimer le nom du témoin original et de le remplacer par un autre nom, peut-être le nom de quelqu'un qui n'était même pas présent au baptême. 


18. Un prêtre ou un diacre peut-il servir de parrain et présider également au baptême?

Le clergé peut servir de parrain; toutefois, on demande qu’il ne soit pas le ministre du baptême s'il sert de parrain, afin que les rôles ne soient pas confondus.


19. Qu'entend-on par le terme « témoin chrétien »?

Un témoin chrétien est un chrétien baptisé et membre d'une communauté ecclésiale non catholique. (par exemple, anglicane, unie, presbytérienne, etc.) Un membre de l'Église orthodoxe orientale peut servir de parrain s'il y a aussi un parrain catholique. Un témoin chrétien est un témoin du baptême et non pas un parrain.

Un témoin chrétien n’est autorisé que s'il y a un parrain. (Code de droit canonique, c. 874) S'il y a un témoin chrétien, lorsque son nom est inscrit au registre du baptême, le terme témoin chrétien doit être inclus. 

Il n'est pas nécessaire d'avoir un témoin chrétien. 


20. Notre enfant doit-il être baptisé pour fréquenter une école catholique?

Il est important de vérifier auprès du conseil scolaire responsable de l’école que fréquentera votre enfant. Les administrateurs de chaque conseil interprètent les conditions d'admission à leur façon. Certains conseils scolaires exigent une preuve du baptême catholique d'un parent, surtout si l'enfant n'a pas été baptisé. Cela les autorise à diriger leurs impôts vers le conseil catholique. C'est une stipulation du gouvernement et non de l'Église. Si l'enfant n'est pas baptisé, on encourage généralement les parents  à rencontrer le curé de leur paroisse (ou son délégué) pour discuter de cette question. 

Le baptême ne doit jamais être considéré comme un moyen de s'inscrire dans une école catholique. 


21. Un enfant peut-il être « re-baptisé » s'il a été baptisé à l'hôpital, etc. en cas d'urgence?

Une personne ne peut être baptisée qu'une seule fois. Si un enfant est baptisé en cas d'urgence, une fois que l'enfant est revenu à la santé, les parents peuvent amener l'enfant à leur paroisse pour célébrer les autres rites, tel qu’indiqué dans le rite du baptême pour les enfants. Voir le rite pour amener un enfant baptisé à l'Église en dehors de la messe" [nn. 267-287 '] ou  le rite pour amener un enfant baptisé à l'Église pendant la messe" [nn. 288-312]. 


22. Que se passe-t-il si l'enfant est adopté?

Voir Rite du baptême pour les enfants, Annexe II: Rite de bienvenue pour un enfant adopté qui est baptisé [nn. 345-363]. 

Les actes de baptême des enfants adoptés sont soumis à la fois au droit canonique et au droit civil. Si des personnes se présentent à la paroisse à la recherche d'informations sur leur nom de naissance ou leurs parents biologiques, On doit les diriger vers le gouvernement de l'Ontario qui a une loi relative à la divulgation d’information sur l'adoption. Le personnel de la paroisse est tenu par la loi de ne divulguer aucune information qui permettrait d'identifier ou de révéler, directement ou indirectement, le fait qu'une personne ait été adoptée (L&L p. 9, 520, 1523, 1945, 2068, lettre du 30 janvier 2004). 

Pour les enfants qui ont été baptisés après que leur adoption a été finalisée, les informations suivantes sont inscrites au registre: prénom désigné par le ou les parents adoptifs; nom(s) du ou des parents adoptifs; date et lieu de naissance; parrain(s) et marraine(s); ministre qui a conféré le baptême; déclaration de l’adoption de l’enfant. Le certificat de baptême émis pour un enfant adopté est le même qu'un certificat de baptême typique. Cependant, veuillez noter qu’aucune mention d'adoption n'est inscrite sur le certificat. 

Pour les enfants qui ont déjà été baptisés et  qui font ensuite partie d'un processus d'adoption, les noms du ou des parents adoptifs et les nouveaux noms de l'enfant sont ajoutés au registre de baptême une fois que l'adoption a été finalisée. Une note est également ajoutée pour indiquer que l'enfant a été adopté et pour inscrire le nom du tribunal ou de l'organisme concerné, la date de l'adoption et le numéro de dossier. Les enfants en cours d’adoption qui n’ont pas encore été baptisés ne devraient pas être baptisés tant que le processus n’est pas achevé, sauf si l’enfant est en danger de mort ou s’il existe une nécessité urgente. 

Les certificats de baptême émis par la paroisse pour ces personnes ne donnent que le(s) nom(s) du (des) parent(s) adoptif(s), le nouveau nom légal de l'enfant, la date et le lieu du baptême et le nom du prêtre / diacre qui a conféré le sacrement. Le(s) nom(s) du (des) parrains et marraine(s) ne sont pas indiqués sauf si les parents adoptifs ont désigné des parrains ou marraines à titre honorifique.  La mention d'adoption au registre n'est pas inscrite sur le certificat. 


23. Y a-t-il des frais pour les séances de préparation au sacrement?

Dans certaines paroisses, des frais sont imposés pour couvrir les coûts du processus de préparation et du matériel utilisé. Ces frais sont payés à la paroisse et non pas au prêtre. Il est entendu que le processus de préparation est accessible à tous les membres de la paroisse, quelle que soit leur situation financière. 


24. Je ne veux plus être catholique. Puis-je retirer mon nom du registre de baptême?

Les registres de baptême sont des archives de faits historiques. Ce ne sont pas des archives d'inscription des membres. Par conséquent, on ne peut jamais retirer le nom d'une personne d'un registre de baptême, une fois que la personne a été baptisée. Les seules modifications autorisées sont celles qui doivent être apportées afin de corriger des erreurs transposées à l'origine dans le dossier. 

Si vous souhaitez recevoir de plus amples renseignements à ce sujet, veuillez contacter le Bureau des affaires spirituelles. 


25. Mon acte de baptême est introuvable. Que dois-je faire?

Si votre acte de baptême ne se trouve pas dans la paroisse à laquelle vous croyez avoir été baptisé, et que vous savez avec certitude que vous avez été baptisé dans l'archidiocèse de Toronto, veuillez contacter le bureau des archives de l'archidiocèse catholique romain de Toronto qui effectuera une recherche en votre nom. 

 

Ressources

Pour recevoir plus d'informations sur le baptême catholique, veuillez communiquer avec votre curé local. Certaines ressources générales sur ce sacrement sont fournies ci-dessous.