vitraux sainte famille

Messe (L'Eucharistie)

 

La Première des Communions à la Paroisse de la Sainte-Famille

Programmation 2021-2022


L'enfant qui se prépare à sa première Communion vit d'abord le sacrement du Pardon. L'inscription aux sessions de préparation à la Communion comprend donc naturellement la préparation au Pardon. L'Église souligne que toute personne qui reçoit un premier Pardon et une première Communion s'engage à continuer à vivre ces sacrements librement et régulièrement afin de continuer son parcours chrétien de conversion et d'adhésion continuelle au Christ.

Les parents des élèves de 2ème année de nos 5 écoles élémentaires catholiques recevront d'ici la fin septembre par courriel une lettre leur expliquant la démarche d'inscription aux sessions de préparation et éventuellement, à la célébration du sacrement. Ce premier courriel sera envoyé par le biais de l'école. Veuillez vérifier vos courriels régulièrement.

Session d'information obligatoire pour tous les parents 

session info premiere Communion et premierPardon

Tous ceux et celles qui sont intéressés à inscrire leurs enfants à la première des Communions doivent être présents à une des sessions Zoom suivantes :

  • samedi 2 octobre à 11h, OU
  • mercredi 6 octobre 2021 à 19 h.


Si votre enfant a fini sa 2e année, ou s'il ne va pas à une école catholique, écrivez-nous pour obtenir les accès de connexion à une de ces sessions et nous vous partagerons la lettre envoyée aux écoles.

Toutes les informations pour s'inscrire (en ligne) et un survol du programme (sessions de préparation par Zoom) seront présentés à ces sessions. Réservez dès maintenant ces dates !


Première Eucharistie (Première communion)

Les trois sacrements de l'initiation chrétienne – le baptême, la confirmation et la sainte Eucharistie – forment ensemble le processus d'initiation sacramentelle à l'Église. Si vous faites votre première communion, ce sacrement marquera votre merveilleux début de partage à la table du Seigneur avec toute l'Église à votre paroisse locale. 

Nos paroisses offrent à nos familles une préparation sacramentelle qui les prépare à la première communion. Le processus de préparation se déroule généralement lorsque l’enfant à environ sept ans, ou selon la décision du curé. Que leurs enfants fréquentent ou non une école catholique, les parents doivent inscrire leur famille à la préparation offerte par leur paroisse. 

 

Questions fréquemment posées 


1. Mon enfant fréquente une école catholique. Ma famille participe à la messe à notre paroisse locale. Qui est chargé de préparer mon enfant à la première communion, l'école ou la paroisse?

Ce sont les parents et la paroisse, avec l’aide de nos écoles catholiques, qui sont responsables de la préparation des enfants à la première communion. Vous devez inscrire votre famille à votre paroisse locale pour participer à la préparation à la première communion. 

Si vous ne fréquentez pas une paroisse actuellement, nous vous invitons cordialement à participer à la messe le dimanche avec l'une de nos nombreuses familles paroissiales. 


2. Pourquoi cette préparation a-t-elle lieu à la paroisse et non à l'école?

La préparation immédiate de la célébration des sacrements est de la responsabilité des parents et de la paroisse. 


3. Pourquoi les parents participent-ils au processus?

Devant la foi des parents, les enfants sont comme des éponges dans l’eau. Au baptême, quand on allume une chandelle au cierge pascal, c’est un symbole clair que la responsabilité de transmettre la foi de l’Église revient aux parents ainsi qu’au parrain et à la marraine. L'Église engage les parents dans la foi de leur famille dès le début, car les parents sont appelés à être «les premiers prédicateurs de la foi» auprès de leurs enfants. [1] 

Les parents « ont la très grave obligation d’élever leurs enfants » [2].  Comme l'a dit un jour saint Augustin, « Les parents sont appelés, non seulement à engendrer les enfants à la vie, mais aussi à les conduire à Dieu ». [3] Pour cette raison, l'Église appelle la famille chrétienne "l'Église domestique" (CEC: 1655-1658; Compendium: 350), comme le rappelle le Pape Jean-Paul II dans les paroles du Pape Paul VI: [4] 

« La famille, comme l'Église, se doit d'être un espace où l'Évangile est transmis et d'où l'Évangile rayonne. Au sein donc d'une famille consciente de cette mission, tous les membres de la famille évangélisent et sont évangélisés. Les parents non seulement communiquent aux enfants l'Évangile mais peuvent recevoir d'eux ce même Évangile profondément vécu. Et une telle famille se fait évangélisatrice de beaucoup d'autres familles et du milieu dans lequel elle s'insère. » 


4. Pourquoi y a-t-il des frais associés à cette préparation?

Bien qu'il n'y ait absolument aucun frais associé au sacrement de l'Eucharistie, nos familles paroissiales, par des dons volontaires, aident à défrayer les coûts du programme, tels le matériel utilisé, les collations, etc. 


5. Que faire si mon enfant n'est pas prêt à célébrer ce sacrement?

Veuillez parler au curé ou au coordonnateur. 


6. Si mon enfant n'a pas reçu la première communion en deuxième année, pourra-t-il la recevoir quand il sera plus âgé?

Oui, mais veuillez parler au curé de votre paroisse au sujet de la préparation à la première communion. 


7. Comment les enfants non catholiques validement baptisés peuvent-ils recevoir la première communion?

Le curé pourra discuter de votre situation particulière. [5] Les enfants non catholiques entre sept et quatorze ans qui ont été validement baptisés doivent s’inscrire au rite d'initiation chrétienne des enfants d'âge catéchétique. 


8. Un enfant non baptisé ou non catholique peut-il recevoir la première communion s'il est inscrit à une école catholique?

Non. La communion eucharistique est réservée à ceux qui sont dans la plénitude de la communion ecclésiale avec l'Église catholique. 


9. Un enfant catholique du rite oriental ou orthodoxe peut-il recevoir la première communion?

La première communion est généralement la première célébration de la sainte Eucharistie. Parce que les enfants baptisés de ces communautés ecclésiales reçoivent normalement la première communion en même temps que le baptême et la confirmation, ces enfants ne célèbrent habituellement pas à nouveau la première communion. Les enfants orthodoxes ne sont généralement pas présentés à la première communion même s'ils sont inscrits aux écoles catholiques. 

Parlez à votre curé de votre situation particulière, surtout si l'enfant a un parent catholique romain ou si les parents souhaitent être reçus dans l'Église catholique. 

 

[1] Lumen Gentium, 11.

[2] Gravissimum Educationis, 3

[3] Lumen Fidei, 43.

[4] Familiaris Consortio, 52; cf. Evangelii Nuntiandi, 71.

[5] Pour des exemples courants, voir la ressource de l’archidiocèse « Invited to the Feast », en particulier les pages 21-22. 

 

Messe (Eucharistie) 

Dans l'Eucharistie, Jésus-Christ, le Sauveur ressuscité, nous rencontre visiblement et personnellement dans la puissance de l'Esprit Saint. Le cardinal Collins l'exprime ainsi: 

Jusqu'à ce que le Christ vienne dans la gloire, il n'y a pas de manière plus intense de faire l'expérience de sa présence que de le recevoir dans la sainte communion. Ce n'est pas du «pain béni » qui nous rappelle Jésus. C'est Jésus, présent sacramentellement pour cheminer avec nous sur notre chemin. [1] 

 Jésus s’est offert au Calvaire dans un amour généreux et désintéressé, au milieu du mal – se donnant et sans compter ». [2] Grâce à lui, nous savons ce qu'est notre identité éternelle: être ses témoins par notre amour agissant. « Nous aimons parce qu'Il nous a aimés le premier. »  (1 Jean 4:19) 

En un sens, nous pouvons dire que la messe ne se termine jamais parce que Jésus nous envoie vivre notre mission de service, avec la parole rassurante: Allez. 

L'Eucharistie complète l'initiation chrétienne. Le Baptême, la Confirmation et l'Eucharistie font de nous des membres à part entière de l'Église. Parce que cela comporte aussi une responsabilité, l'Église oblige les fidèles à participer à la messe le dimanche. 

 

Questions fréquemment posées 


1. Puis-je recevoir la sainte Eucharistie sur ma langue?

Il appartient aux communiants de décider s'ils recevront l'Eucharistie dans la main, sur la langue, à genoux ou debout. 


2. Puis-je recevoir la sainte Communion plus d'une fois par jour? 

Oui, mais pas plus de deux fois par période de 24 heures: « Qui a déjà reçu la très sainte Eucharistie peut la recevoir à nouveau le même jour mais seulement lors d’une célébration eucharistique à laquelle il participe. (Code de Droit canonique, c. 917


3. Dans quelles circonstances les catholiques doivent-ils recevoir l'Eucharistie?

Si nous désirons recevoir le Christ dans la communion, nous devons être en état de grâce. Toute personne consciente d'avoir péché mortellement doit recevoir l'absolution dans le sacrement de la réconciliation. (CEC: 1415) Nous sommes tous invités à assister à la messe par la « communion spirituelle » et à rencontrer la Parole de Dieu lue et proclamée, que nous recevions l'Eucharistie ou non. [3] 


4. Ma séparation et mon divorce civil m'empêchent-ils de recevoir la sainte communion?

« Celui qui veut recevoir le Christ dans la Communion eucharistique doit se trouver en état de grâce. Si quelqu’un a conscience d’avoir péché mortellement, il ne doit pas accéder à l’Eucharistie sans avoir reçu préalablement l’absolution dans le sacrement de Pénitence.  (CEC: 1415) Si les divorcés se remarient civilement, l'Église soutient que la nouvelle union ne peut être reconnue comme valide si le premier mariage est valide: « ils ne peuvent pas accéder à la communion eucharistique, aussi longtemps que persiste cette situation. » (CCC: 1650) 


5. Si je ne suis pas catholique, quelles procédures et quels protocoles dois-je respecter lorsque je vais à la messe? 

Nous vous demandons d'observer respectueusement la communauté paroissiale à la messe et de suivre librement la communauté qui prie, chante, lit, écoute, s'assoit, se lève et échange ses salutations réciproques en présence de Jésus-Christ. 


6. Pourquoi les membres d'autres communautés ecclésiales ne sont-ils pas invités à recevoir l'Eucharistie?

La communion eucharistique est réservée à ceux qui sont dans la plénitude de la communion ecclésiale avec l'Église catholique puisque nous ne pouvons séparer le mystère de l'Église du mystère de l'Eucharistie. 

Nous prions sincèrement le Seigneur pour l'unité complète entre tous les fidèles de Dieu, et nous remercions Dieu de vous avoir amenés parmi nous. 


7. Est-ce que je rencontre mon obligation du dimanche si je regarder la messe du dimanche à la télévision?

Non. L'Eglise oblige les fidèles à être présents et à participer à la messe le dimanche, qu’ils reçoivent ou non le Très Saint Sacrement. (CEC: 1389) Pour ceux qui souhaitent recevoir la communion et ne peuvent pas être présents à la messe, entre autres à cause de maladie, ils peuvent demander à un prêtre, un diacre ou un ministre extraordinaire de leur apporter la communion à domicile. [4] 


8. Puis-je avoir une messe dans un parc ou chez moi ou dans un endroit hors de l'église?

L'archidiocèse de Toronto n'approuve pas les messes célébrées dans une maison privée. «La célébration eucharistique se fera en un lieu sacré à moins que, dans un cas particulier, la nécessité n’exige autre chose ; en ce cas, la célébration doit se faire dans un endroit décent.» (Code de droit canonique, c.932) Veuillez noter que « il n'est jamais permis à un prêtre de célébrer dans un temple ou un lieu sacré d'une religion non chrétienne ». [5] Pour plus de détails, veuillez consulter le protocole suivant : Célébration de la sainte messe en dehors d’un lieu sacré


9. Mon organisation organise un pique-nique et aimerait avoir la permission de célébrer une messe dans le parc avant le début du pique-nique.

La célébration publique de la messe à l'extérieur d'un espace sacré (c.-à-d. église ou chapelle) nécessite dans tous les cas l'autorisation de l'archevêque de Toronto. Veuillez vous référer au protocole


10. Pourquoi sommes-nous debout, assis et agenouillés à différents moments de la messe?

Pendant la messe, l'Église est en prière. La prière engage tout notre être. Nous pouvons prier par nos actions telles que nos gestes et notre position corporelle. [6] S’agenouillé et se tenir debout, par exemple, ont des significations profondes dans le culte. [7] 


11. Quand Jésus-Christ a-t-il institué l'Eucharistie? 

Jésus a institué l'Eucharistie le Jeudi Saint « la nuit où il a été trahi » (1 Corinthiens 11:23), alors qu'il célébrait la dernière Cène avec ses apôtres. (Compendium, 272) 


12. Que signifie la transsubstantiation?

Un merveilleux changement du pain et du vin ordinaires en Corps et Sang du Christ se réalise au cours de la prière eucharistique, par l’efficacité de la parole du Christ et de l’action de l’Esprit Saint. (Compendium, 283) C'est un mystère de la foi.  « Le Christ lui-même, vivant et glorieux, est présent de manière vraie, réelle et substantielle, son Corps et son Sang, avec son âme et sa divinité. »  (CEC: 1413) 


13. Je souffre de la maladie céliaque. Que dois-je faire? 

En consultant votre médecin et le prêtre de votre paroisse, vous avez au moins deux options : 
1. vous pouvez recevoir une hostie de faible teneur en gluten, si disponible, ou 2. vous pouvez recevoir la sainte Communion en buvant au calice, au lieu de communier avec l’hostie. Assurez-vous de ne pas boire au calice du prêtre puisque, lors de la fraction du pain, un petit morceau de l’hostie a été ajouté au vin. 

 

[1] Thomas Cardinal Collins, Cornerstones of Faith. Reconciliation, Eucharist and Stewardship (Toronto, Canada: Novalis, 2013), p. 47. (en anglais seulement)

[2] Ibid., p. 45.

[3] St. John Paul II, Ecclesia de Eucharistia, 34.

[4] Redemptionis Sacramentum, 133.

[5] Redemptionis Sacramentum, 109.

[6] Cf. Les Miller, Sacraments and Signs (Toronto, Canada: Novalis, 2014), p. 4.(en anglais seulement) 

[7] Cf. Pope Emeritus Benedict XVI, The Spirit of the Liturgy (San Francisco, USA: Ignatius, 2000), pp. 184-216.

 

Ressources

Les ressources suivantes vous fourniront de plus amples renseignements au sujet de la première communion :